Bandeau SoPhA
 
La Société de Philosophie Analytique est une association de philosophes qui travaillent dans la tradition de la philosophie analytique et entendent… [Lire la suite]

Rechercher sur le site:
lapin_canard.png
 

Mon compte

Identifiant :

Mot de passe :

  Demande d’adhésion


Colloque jeunes chercheurs - Bâle (Suisse), 25 au 27 octobre 2017

Les colloques jeunes chercheurs sont l'occasion pour les doctorants et les stagiaires post-doctoraux de mettre en valeur et d'exposer leurs recherches.

Description de l'événement

Le congrès jeunes chercheurs de la SoPhA était consacré pendant la législature 2015-2018 à la duperie de soi. Il s’est déroulé à l’Université de Bâle du 25 au 27 octobre 2017. Mmes Anne Meylan (Prof. Dr., Université de Bâle), Melanie Sarzano (candidate au doctorat, Université de Bâle) et Marie van Loon (candidate au doctorat, Université de Bâle) en étaient les organisatrices.


La duperie de soi est un phénomène très répandu. Les individus se dupent eux-mêmes, à différents moments de leur existence, sur une variété de sujets cruciaux : les qualités scolaires de leurs enfants, les chances de trouver un emploi, la réciprocité de l’amour qu'ils ressentent, leur santé, etc.
Le congrès jeune chercheurs de 2017 avait comme objectif d’ouvrir un nouveau chapitre de la recherche philosophique sur la duperie de soi. Plus précisément, un de ses buts principaux était de faire progresser le débat classique entre déflationnistes et intentionnalistes sur la nature de la duperie de soi, cela en tenant comptes des progrès récents de la philosophie de la psychiatrie et des sciences cognitives.


Pour ce faire, nous avons invité six conférenciers principaux. Quatre d'entre eux sont des spécialistes de la nature de la duperie de soi et/ou de sa relation avec d'autres phénomènes cognitifs irrationnels comme l'illusion (E. Pacherie, A. Mele, K. Frankish, N. van Leewen). Les deux autres conférencières sont des spécialistes de l’éthique/metaéthique de la duperie de soi (Ch. Tappolet, D. Nelkin).

Haut de page

Conférenciers invités

Prof. Elisabeth Pacherie

Elisabeth Pacherie est directrice de recherche à l'Institut Jean-Nicod (Paris) et affiliée au département des études cognitives de l’ENS. Sa recherche porte sur les domaines de la philosophie de l'esprit et de l'action, la philosophie des sciences cognitives et la philosophie des psychopathologies. Elle a abondamment publié sur les questions de l'intentionnalité et des pathologies cognitives telles que les délires cognitifs (« delusions ») (‘The Content of Intentions’, Mind and Language, 2000 ; Bayne & Pacherie, ‘In Defence of the Doxastic Conception of Delusions, Mind and Language, 2005).

Prof. Alfred Mele

Alfred Mele est professeur à l'Université de Florida State et est un expert mondial des questions de philosophie de l'action, philosophie de l'esprit et des questions spécifiques à la duperie de soi. Dans "Self-Deception Unmasked" (2001), il est le premier à avoir défendu une conception déflationniste de la duperie de soi qui reste encore la thèse dominante aujourd’hui. Outre cet ouvrage, Mele est l'auteur de plusieurs autres livres et de nombreux articles importants sur la duperie de soi ainsi sur la relation que ce phénomène entretient avec d'autres états cognitifs irrationnels tels que des cas « pervers » de duperie de soi dans lesquels une personne forme une croyance qu'elle souhaiterait être fausse ("Twisted Self-deception", Philosohical Psychology 1999) et tels que les délires cognitifs (« délusions ») ("Self-Deception and Delusions", European Journal of Analytic Philosophy 1996).

Prof. Keith Frankish

Keith Frankish est chercheur à l'Open University (Grande-Bretagne) et professeur adjoint à l'Université de Crête (Grèce). Son travail s’intéresse principalement à la philosophie de la psychologie et à la philosophie de l'esprit. Outre son travail sur la duperie de soi ("Conscious thinking, acceptance, and self-deception", Behavioral and Brain Sciences, 2011) Frankish a abondamment publié sur un grand nombre de questions portant sur d’autres phénomènes cognitifs irrationnels comme les biais, les illusions cognitives et les délires cognitifs ("Delusions, levels of belief, and non-doxastic acceptances", Neuroethics, 2012).

Prof. Neil Van Leeuwen

Neil Van Leeuwen est assistant professeur à la Georgia State University. Il est l’auteur de plusieurs articles influents sur certains aspects de la duperie de soi, par exemple, sur son utilité et son aspect éventuellement répréhensible. ("Self-Deception Won’t Make You Happy", Social Theory and Practice, 2009), sur son rôle dans l’évolution (‘The Spandrels of Self-Deception: Prospects for a Biological Theory of a Mental Phenomenon’, Philosophical Psychology, 2008) mais également sur la nature même du phénomène (‘The Product of Self-Deception’, Erkenntnis, 2007).

Prof. Christine Tappolet

Christine Tappolet est professeure à l'Université de Montréal et directrice du CRE, le Centre de recherche en éthique, ainsi que responsable du GRIN, le Groupe de recherche interuniversitaire sur la normativité. Elle est une spécialiste mondialement connue de metaéthique ainsi que de la philosophie des émotions. Sa recherche porte aussi sur la rationalité et l'irrationalité, en particulier sur des questions ayant trait à la faiblesse de la volonté (‘Self-Control and Akrasia’, Routledge Companion to Free Will, forthcoming; ‘Emotions and the Intellegibility of Akratic Action’, Stroud & Tappolet (eds.), Weakness of Will and Practical Irrationality, Clarendon Press, 2003).

Prof. Dana Nelkin

Dana Nelkin est professeure à la University of California (San Diego). Dans son programme de recherche consacré à la duperie de soi, elle s’intéresse principalement à la question de la responsabilité pour la duperie de soi (‘Self- Deception and Responsibility: A Framework’, Humana Mente (Special Issue: Self-Deception) (2012)) ainsi qu’à la nature et à la définition du phénomène (‘Self-Deception, Motivation, and the Desire to Believe’, Pacific Philosophical Quarterly, 2002).  Plus généralement, les domaines de spécialisation de Nelkin sont l'épistémologie, l'éthique de la croyance, la philosophie du droit et la théorie de la responsabilité.

Haut de page

Programmation de l'événement

Outre les présentations données par les six conférenciers invités, le congrès a également offert  également à de nombreux jeunes chercheurs l’opportunité de présenter leur recherche dans des sessions parallèles. Ces chercheurs ont été sélectionnés sur la base d’un appel à contributions et d’une évaluation à l’aveugle. Afin d'encourager les candidatures des candidats au doctorat, 5 bourses d'études d'une valeur de 500 CHF chacune ont été distribuées à ceux dont les contributions ont été évaluées comme les meilleures. Cinq jeunes chercheurs ont pu, grâce à ces bourses, financer tout ou partie de leurs frais de voyage et d'hébergement. Chacune des présentations était suivie d'une relativement longue session de questions durant laquelle les conférenciers invités et ceux qui ont été sélectionnés sur concours ont réciproquement commenté leurs présentations.

Programme
“Self-Deception: What It Is and What It Is Worth”

Wednesday 25

Time

Room

Speaker

Title

09:00 - 09:30

Welcome

 

09:30 - 10:40

 

111

 

Elisabeth Pacherie

“Confabulating Reasons for Action: a Case of Self-Deception?”

10:40 - 11:00

Coffee break

 

11:00 - 11:50

 

111

 

Federico Lauria

“Self-Deception as Affective Coping. An Empirical Perspective on Philosophical Issues”

 

112

 

Lina Maria Lissia

 

“Is Akrasia a Form of Skepticism?”

12:00 -13:30

Lunch break

 

13:30 - 14:20

 

111

 

Marie van Loon

“The Reasons-Responsiveness of Self-Deception”

 

112

 

Melanie Sarzano

 

“Costly False Beliefs”

 

14:30 - 15:20

 

111

 

Sebastian Aeschbach

“Ressentiment and Self-Deception

 

112

 

Casey Doyle

“Telling Yourself and Deceiving Yourself”

15:20 - 15:40

 Coffee break

 

15:40 - 17:00

 

111

 

Keith Frankish
(via Skype)

 

“Self-deception as Misidentified Pragmatic Acceptance”

19:00

Conference dinner

Thursday 26

 

09:30 - 10:40

 

111

 

Christine Tappolet

“Emotional Biases and Self-Deception”

10:40 - 11:00

Coffee break

 

11:00 - 11:50

 

111

 

Benoit Gaultier

“Self-Deception and Corrupted Judgement”

 

112

 

Elisabetta Galeotti

 

“How to Value Self-Deception”

12:00 - 13:30

 Lunch break

 

13:30 - 14:20

 

111

Jesús López Campillo

“Deceiving Oneself: An Expressivist Account”

 

112

 

Jie Gao

“Self-Deception and Pragmatic Encroachment: a Dilemma for Epistemic Rationality”

 

14:30 - 15:20

 

111

Konrad Talmont-Kaminski

“Is Religion a Form of Self-Deception?”

 

112

 

Eleanor Gwynne

“Errors About Oneself in Self-Deception”

15:20 - 15:40

Coffee break

 

15:40 - 17:00

 

111

 

Neil Van Leeuwen

“Motivated Memory Search: A New Paradox for Self-Deception”

19:00

Conference Dinner

Friday 27

09:30 - 10:40

 

111

 

Dana Nelkin

“Self-Deception, Awareness, and Reasons-Responsiveness”

10:40 - 11:00

Coffee break

 

11:00 - 11:50

 

111

 

Sophie Keeling

“Confabulation and Rational Obligations for Self-Knowledge”

 

112

 

Martina Orlandi

“Towards a Theory of Self-Undeception”

12:00 - 13:30

Lunch break

 

13:30 - 14:20

 

111

 

Xintong Wei

 

“Is Self-Deception Doxastic?”

 

112

 

Jakob Ohlorst

“What Deceiving Oneself Hinges On”

 

14:30 - 15:20

 

111

 

Patrizia Pedrini

“The Lives We Can’t Live: How to Solve the Causal Problem of Self-Deception”

 

-

 

-

 

-

15:20 - 15:40

Coffee break

 

15:40 - 17:00

 

111

 

Alfred Mele

 

“Self-Deception and Selectivity”

End

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Accueil | Contact | Demande d’adhésion | Mentions légales | Plan du site | Accès privé
© SoPhA, 2010-2018.
Dernière mise à jour : Samedi 15 décembre 2018